Et si on faisait un point sur l’entretien professionnel ?

RH Inside | « La vie côté RH » vue par DIMO Software

IL N’Y A PAS QUE L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL !
Ce temps d’échange entre managers et collaborateurs permet évoquer ce qui a été fait sur l’année écoulée, les aspirations des collaborateurs, l’évaluation, le suivi de performance et les objectifs en vue d’un bilan. Il existe cependant plusieurs types d’entretiens. Les réponses de nos expertes : Gaëtane Granjard, Christèle Imbert et Béatrice Quedou.

Question : il y a donc plusieurs entretiens, lesquels sont-ils ?

Réponse : l’Entretien Annuel D’évaluation (EAD) – facultatif, mais recommandé – a lieu chaque année. L’entretien professionnel, obligatoire, se déroule tous les deux ans. Les thématiques abordées ne sont pas les mêmes. De nouveaux formats voient le jour dans les startups : rapports d’étonnement, retour suite à une longue maladie, congé maternité etc. Des entretiens liés au cadre ou au forfait peuvent venir en annexe des entretiens annuels ou individuels (suivi du forfait/jour, analyse de surcharge éventuelle, équilibre vie pro/perso ou droit à la déconnexion). Le but : évaluer les aptitudes professionnelles du collaborateur sur l’année écoulée et fixer des objectifs sur la prochaine. Il peut y avoir aussi des entretiens courts trimestriels ou semestriels.

Question : comment les entreprises fixent ces objectifs ?

Réponse : tout dépend de l’activité. Ils peuvent être quantitatifs, qualitatifs, liés aux compétences, au savoir-faire, au savoir-être. Cela concerne plutôt un métier auquel est associé une fiche de poste ou une fiche métier établie par le service RH pour constituer un référentiel.

Question : ce process permet donc de mesurer la progression et les résultats ?

Réponse : oui, ainsi que la performance du collaborateur au sein de son équipe et de l’entreprise. La mise en place d’un outil améliore ce suivi, en permettant des revues régulières pour s’assurer que les objectifs sont toujours en lien avec ce que l’entreprise attend. On s’assure aussi que le collaborateur dispose de tous les moyens pour y parvenir. En cours d’année, des changements de priorités peuvent impacter la réalisation. Des ajustements sont nécessaires.

Question : quels sont les symptômes des entreprises qui vous sollicitent ?

Réponse : elles ont besoin de stocker les entretiens de façon dématérialisée pour analyser les réponses, évaluer le bien-être au travail, gérer les demandes de formations, requêter sur des questions…

Question :  la gestion des formations dans les entreprises n’est pas toujours formalisée ?

Réponse : non. Une solution permet de lancer des campagnes selon des timings particuliers – car on n’a pas forcément les mêmes trames selon les populations concernées – puis de les requêter et les évaluer. Les RH sont aussi soumises à des contraintes législatives

Question : beaucoup d’entreprises utilisent encore des formulaires papier ou Excel ?

Réponse : Ceci complexifie les mises à jour, les envois, le suivi et les relances, souvent manuelles. La perte de temps, manque de suivi des relances et absence de centralisation des réponses sont des symptômes courants. Les RH connaissent peu ou pas les demandes susceptibles de remonter par le canal des entretiens. Les managers n’ont pas forcément la vision des objectifs de leurs équipes. Les collaborateurs, de leur côté, n’ont pas de réponses à leurs demandes de formation, de mutation… Outiller les managers leur donne la vue globale sur les objectifs.

En digitalisant les processus on peut consolider, à l’échelon de l’entreprise, l’ensemble des demandes relatives aux entretiens des collaborateurs. Ceci permet d’alimenter les réflexions côté collaborateurs comme manager pour avoir une vision plus large.

Question : Faut-il vraiment une solution pour un entretien se déroulant une fois par an ?

Réponse : en plus de faciliter la réalisation et le suivi des EAD, on peut également  : planifier des entretiens intermédiaires mais aussi vérifier le suivi de performance en regard des objectifs. Beaucoup de clients s’approprient la solution pour rédiger des rapports d’étonnement en fin de période d’essai ou de stage, concevoir des enquêtes de satisfaction. Il n’y a pas de limite à l’année. En démultipliant les points de contacts, on donne plus de puissance au process.

3 suggestions pour bien gérer une campagne d’entretien

  1. L’entretien annuel d’évaluation ne doit aborder qu’un seul sujet : le développement du collaborateur.
  2. On peut demander au collaborateur de proposer lui-même ses objectifs.
  3. Ne pas parler rémunération lors de l’EAD, se focaliser sur la performance, les attentes, le ressenti.

 

Bonus téléchargez l’e-book :

Les 9 conseils pour gérez efficacement vos entretiens annuels

    Demande de téléchargement







    Partager cet article

    Partager sur twitter
    Partager sur linkedin
    Partager sur print
    Partager sur email